Renforcer la confiance de ses acteurs

102706__work-team_p.jpg

Un management réussi sans confiance entre les différents acteurs d'un projet, cela me semble difficile à mettre en place. Cette relation de confiance, cette liberté de pouvoir s'exprimer semblent essentielles lorsque l'on évoque les nouvelles pratiques managériales à succès.

La confiance : un élément moteur pour faire aboutir un projet

Selon certaines études, la France est le pays dans lequel la défiance est la plus présente en Europe. C'est ici que les conflits entre employés et managers sont les plus nombreux mais c'est aussi le pays dans lequel les employés pensent qu'ils ne peuvent demander de l'aide, tant à leur collègues à qu'a leurs managers, et qu'ils ne peuvent exprimer leurs doutes ou leurs requêtes. Or, cette relation conflictuelle basée sur la défiance ne peut apporter de résultats positifs pour une entreprise. On parle bien de collègues, de collaborateurs, ce fameux "co" qui signifie ensemble et non les uns contre les autres.

Dans un contexte de défiance, difficile d'innover en matière de management, chaque changement sera considéré comme une agression. Comment donc redonner confiance aux acteurs d'une entreprise et mettre en place une stratégie gagnante ? Suivez-moi.

Comment récréer un climat de confiance ?

La confiance est naturellement liée à divers facteurs. Pour faire confiance, il faut connaître. D'une part, connaître ses collaborateurs. On ne pourra donc jamais assez mettre en valeur les team building, ou séminaires de cohésion d'équipe, qui permettent de souder les équipes en les plaçant dans un autre contexte, loin des bureaux et des ordinateurs. C'est ici que les collaborateurs peuvent réellement prendre le temps d'apprendre à se connaître. Mais pour que la confiance s'instaure, il faut également savoir ce qui se déroule dans l'entreprise, ce que le manager ambitionne, etc. La confiance passe donc par la transparence. C'est sans conteste un point essentiel sur lequel le manager doit travailler pour créer un climat plus positif.

La transparence évite la défiance et la méfiance.

Ces entreprises qui ont su remettre la confiance au centre du management

Il me semble que les exemples suivants sont à suivre pour améliorer la communication dans une entreprise et ainsi redonner confiance aux collaborateurs.

En Californie, au sein de l'entreprise Intuit qui, rappelons-le, est un éditeur de logiciels de gestion et de facturation, on a mis en place la "fête de la défaite". Cela peut paraître incongru et pourtant, ici l'objectif est de pouvoir communiquer autour des échecs de l'entreprise. Au lieu d'accuser tel ou tel acteur, de se décharger sans jamais se remettre en question,

on évoque ensemble les raisons de l'échec et les solutions à mettre en place pour ne pas le reproduire.

En Inde, c'est HCL Technologies qui a mis en place un forum interne. U&I est un lieu d'échange où chaque salarié peut interpeler les membres de la direction. Il peut s'agir d'un doute, d'une critique, peu importe. L'idée fondamentale de cette solution est de permettre de ne pas cristalliser les tensions. En outre, savoir que l'on peut communiquer avec la direction permet un rapprochement favorable à un climat de confiance.

Enfin, nul besoin d'aller au bout du monde, la France aussi commence à mettre en place des solutions managériales intéressantes. C'est le cas notamment chez Mars Chocolat France. Toutes les 6 semaines a lieu une réunion sobrement nommée "Ça se discute". Durant celle-ci, les salariés peuvent échanger directement avec leur PDG et plus seulement avec leurs managers directs. Car instaurer la confiance dans une entreprise sans pouvoir entrer en contact avec la direction semble bien complexe.

Ce type de réunion permet de valoriser l'employé et lui montrer que son avis compte.