Faire émerger une culture de l'innovation par le management participatif

L'innovation managériale passe nécessairement par le management participatif selon moi. La motivation des équipes est de plus en plus liée à leur niveau d'implication au sein de l'entreprise mais aussi au degré de cohésion. Diviser pour mieux régner, non, ça ne fonctionne plus, bien au contraire.

7526__rainbows_p.jpg

Impliquer les salariés par le développement de l'écoute

Etre à l'écoute de ses équipes, cela semble un vieux leitmotiv d'une partie des salariés revendiquant constamment des droits auprès de leurs responsables. Or, aujourd'hui, nous sommes face à de nouvelles réalités. En effet, l'implication n'est plus un concept. C'est bel et bien devenu une réalité. Prenons un exemple concret pour démarrer. Leroy Merlin a mis en place une stratégie managériale très innovante dans le cadre de sa démarche nommée "Vision".

Il s'agit ici d'intégrer pleinement le salariés à la mise en place des stratégies commerciales.

A travers des réunions, chacun peut faire part de ses idées et faire avancer le débat de manière collective. Vu de l'extérieur, cela semble plutôt naturel comme comportement, vous ne trouvez pas ? Un salarié qui se sent impliqué se sent naturellement valorisé. Et une motivation plus importante ne peut avoir qu'un impact positif sur les entreprises. Comment n'a-t-on pas encore compris qu'un salarié évoluant dans un environnement favorable a bien plus envie de porter son entreprise qu'un employé méprisé par ses managers et sa direction ?

Il est temps de comprendre que les idées, dans une entreprise, ne sont pas concentrées dans un bureau, bien au contraire.

Reprenons l'exemple de Leroy Merlin, un exemple qui correspond à de nombreuses structures similaires. Si l'on applique le management traditionnel, nous avons les décideurs dans un bureau, à l'étage (pour schématiser), et les employés qui travaillent dans les rayons au cœur du magasin. Comment peut-on imaginer que toutes les décisions soient prises d'en haut alors que ce sont bien les vendeurs qui sont au contact de la clientèle, qui connaissent parfaitement leurs attentes, leur ressenti ? Certes, un management innovant est complexe à mettre en place, mais cela semble tellement logique qu'il faut aller au-delà de ses peurs et prendre des risques. Car la concurrence se lancera peut-être avant vous dans l'aventure.

Mettre en place des outils collaboratifs

Comme je l'évoquais précédemment, le "diviser pour mieux régner" n'a plus aucun sens aujourd'hui. Cette pratique qui consiste à faire en sorte que chacun travaille de son côté, sans consulter ses collègues, pour affirmer le rôle et la place du manager est dépassée. Nous sommes à l'ère du participatif mais aussi du collaboratif, qu'on le veuille ou non. J'en veux pour preuve les entreprises qui développent aujourd'hui des outils très précis afin de permettre un travail collectif.

Estomper les barrières, créer des ponts interservices, voilà la solution.

RH, service marketing, production, tous doivent pouvoir échanger en permanence. Peut-être connaissez-vous Planzone, un outil collaboratif dont l'ambition est de simplifier le partage et la gestion des tâches. Chaque employé dispose d'un accès qui lui permet de connaître l'avancement de ses collaborateurs sur un projet précis. Le manager, quant à lui, suit pas à pas l'évolution des dossiers. Avec de tels outils, on oublie les pertes de temps à chercher des informations dans ses mails, tout est regroupé en un seul point.

Cela renforce le travail d'équipe, le sentiment d'adhésion à un groupe

et, in fine, améliore la productivité. C'est ici que se trouve l'une des clés du management d'innovation.